Téléréunion Comité régional-Prud’homies du 25/03

Ce jour c’est tenu à 10h30 une téléréunion en présence du président du Comité Régional Bernard PEREZ, le secrétaire du Comité Régional Alain MIRANDA et les Prud’hommes ou leurs représentants.

Etat des lieux:

-GRAU DU ROI:
Criée ouverte 2/3 jours par semaine, les prix se tiennent. Pour les navires qui ont fait la demande, le chômage partiel est en place.

-PALAVAS:
Seulement 6 navires en activité.

-ETANG DE THAU:
80-90% des bateaux arrêtés.

SETE:
Quelques navires à la mer mais la majorité sont arrêtés. Pour ceux qui sortent cela représente 2-3 jours de mer par semaine.

AGDE:
Criée ouverte Lundi et Jeudi. Prix en forte baisse.
Ventes à quai inexistantes.
75% des bateaux à l’arrêt complet.

VALRAS:
90% des bateaux sont arrêtés.

GRUISSAN:
Ensemble des bateaux à l’arrêt.

PLN:
Même constant. Vente à quai inexistante et 100% des bateaux arrêtés.

LEUCATE:
1 barque à l’étant et seulement 2 navires sortent maximum 1 à 2 jours par semaine pour un marché très local.
Vente étal absente.

BARCARES:
1 bateau à la mer

PV:
3 navires sur 40 continuent à sortir à la mer.

L’ensemble des représentants professionnels doit se réunir à nouveau en fin de semaine pour connaître l’évolution de la situation dans les Ports. L’accent a été mis sur l’importance de venir en aide aux pêcheurs les plus en difficultés et sur la nécessité d’informer les professionnels sur les dispositifs d’aides en cour. Les différents participants ont aussi évoqué l’insuffisance d’un report des charges ENIM et URSSAF, demandant tout simplement leurs annulations. Une demande d’arrêt temporaire a été faite au niveau Européen mais elle ne concerne que la flotte chalutière. Pour la flotte petit métier d’autres pistes sont envisagées.
Il est important aussi de rappeler l’enjeu sanitaire. En effet, compte tenu de la proximité sur les navires et lors de la commercialisation de nos produits; il est essentiel de prendre en considération les risques de contamination pour les pêcheurs, leurs familles et les clients.
Pour soutenir les pêcheurs membres de la prud’homie les plus en difficulté, le premier prud’homme est en contact avec l’administrateur des pêches pour mettre en place une aide locale et en définir un cadre légal.
Enfin, le Comité Régional est en contact permanent avec la DIRM et la région pour faire avancer les choses.


https://crpmemoccitanie.wixsite.com/crpmem

Laisser un commentaire